Comment capter l’attention de votre audience en 5 secondes sur les réseaux sociaux ?

Comment capter l’attention de votre audience en 5 secondes sur les réseaux sociaux ?

Les 5, 10, 15 premières secondes d’une vidéo sont cruciales sur les réseaux sociaux. Ce laps de temps s’appelle l’accroche (hook) ou encore tease.

Quand vous publiez une vidéo publicitaire sur les réseaux sociaux, un visionnement n’est pas compté de la même manière sur les différents réseaux.

En effet, sur Instagram, Facebook et Twitter, c’est au dessus de 3 secondes de visionnage que l’on compte un visionnement. Cependant, un visionnement de plus de 3 secondes n’est pas forcément synonyme de succès.  

Sur YouTube, c’est différent. Pour compter un visionnement, il faut atteindre les 30 secondes de visionnage. Ici, il y a plus de chance de faire rimer visionnage avec succès. Cependant, l’objectif n’est tout de même pas plus facile à atteindre car une publicité peut être passée au bout de seulement 5 secondes.

Ainsi, l’ouverture de votre vidéo est primordiale pour que les utilisateurs s’arrêtent sur votre contenu, surtout pour une vidéo auto-play (qui se lance toute seule). L’auto-play est devenu le nouveau mode de lecture standard sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi les vidéos sont beaucoup plus vues sans le son et nécessitent des sous-titres.

7 conseils pour réussir votre ouverture :

  1. La première chose qu’on voit doit être captivante, fascinante afin d’interpeller l’utilisateur.
  2. Il est intéressant de s’adresser directement à votre audience dès le début de votre vidéo, en posant une question par exemple. L’intérêt ici est d’attiser sa curiosité pour la faire rester sur votre vidéo. 
  3. Vous pouvez mettre des extraits teasers au début de votre vidéo pour annoncer les moments les plus forts de votre clip.
  4. Selon une étude Facebook, 43% de la valeur de votre vidéo doit être livrée dans les 3 premières secondes, et 74% dans les 10 premières secondes.
  5. Le mot “you” dans une vidéo en anglais augmente vos chances d’être visionné plus longtemps de près de 100%. Ainsi, plus on dit “you” dans sa vidéo, plus on a de chance d’adhérence de la part de l’utilisateur.
  6. La présence de sous-titres est de plus en plus indispensable avec l’auto-play, y compris le fait de concevoir sa vidéo de telle sorte qu’elle n’ait pas besoin de son pour bien la comprendre.
  7. Evitez des logos au début de votre vidéo. Comme le précise le Playbook de YouTube, 5 secondes de branding et de packaging suffisent. Mettre le logo au début permet une plus grande sensibilisation à la marque mais moins d’écoute et d’adhésion au message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *